Le tutorat » Définition du Tutorat » Définition générale
» Suite...     » Sommaire


» 1.1.1. Définition générale

 

Le tutorat est une relation entre deux personnes dans une situation formative : un professionnel et une personne en apprentissage d'un métier dans son environnement.

Les définitions sont variables selon les OPCA, les branches professionnelles, les organismes de formation ou les ministères impliqués dans les activités d'éducation et de formation. Ils s'accordent cependant sur une définition du rôle du tuteur de ce type :

Le tuteur a pour mission d'accueillir, d'aider, d'informer, de guider les jeunes pendant leur séjour dans l'entreprise ainsi que de veiller au respect de leur emploi du temps. Il assure également, dans les conditions prévues dans le contrat, la liaison entre les organismes de formation et les salariés de l'entreprise qui participent à l'acquisition, par le jeune, de compétences professionnelles ou l'initient à différentes activités professionnelles.

Le seul tuteur précisément décrit (statut et fonction) par la législation française est le maître d'apprentissage (en relation avec les Centres de Formation d'Apprentis). Depuis le 1er juillet 1972, son activité est soumise à autorisation.

Depuis 1992, les formations de tuteurs se développent grâce, notamment, aux mesures gouvernementales et à l'action des organisations professionnelles. Ces formations ne sont pas sanctionnées par des diplômes.

Au delà de la relation du tuteur avec le stagiaire, le tutorat est une fonction de l'entreprise : accueillir et former ceux qu'elle désire intégrer provisoirement ou durablement.

En Europe....

Les définitions des notions de tuteur et de tutorat sont aussi différentes selon les pays européens : d'une existence informelle à une réglementation très stricte.

Dans les pays germaniques, l'exercice de la fonction de tuteur repose sur un certain nombre de dispositions légales.

En Allemagne, un décret d'application de la loi sur la formation professionnelle de 1969 (Berufsbildungsgesetz - BBiG), réglemente avec précision la qualification pédagogique des tuteurs, qui fait l'objet d'un examen spécifique (Ausbidereignungsprüfung).

En Autriche, la loi sur la formation professionnelle (Berufsausbildungsgesetz - BAG) précise les entreprises et les personnes habilitées à former des apprentis. L'activité de tuteur fait aussi l'objet d'une qualification par un certificat d'aptitude pédagogique avec jury et examen spécifiques.

L'Espagne, ne précise pas, au niveau juridique, le rôle du tuteur. Il est seulement stipulé que le tuteur ne doit pas encadrer plus de trois apprentis. Pas plus qu'en France il n'existe de formation obligatoire.

Pour en savoir plus sur le tutorat dans ces pays...

 

» Suite...     » Sommaire
Greta du Velay - © Juin 2001 - Conception du site...
La copie ou la réutilisation de ce contenu sont soumis à l'autorisation du Greta du Velay